• Site web CNRS
  • Site web Université Paris-Saclay
  • Site web École polytechnique

La physique de l’infiniment grand l’infiniment petit

De nouveaux yeux pour H.E.S.S.

3 mars 2017

Les caméras récemment rénovées des télescopes de H.E.S.S. ont détecté leur premier signal

Les caméras nouvellement rénovées des télescopes de l’observatoire H.E.S.S. en Namibie ont détecté leurs premiers signaux d’un accélérateur de particules cosmiques : les nouvelles caméras ont effet enregistrés des signaux de Markarian 421, un blazar bien connu dans la constellation de la Grande Ourse. Ce noyau galactique actif, à 400 millions d’années-lumière de distance, a été détecté au cours d’un état actif et ce avec une haute significance.

En plus du remplacement nécessaire de l’électronique des caméras de H.E.S.S 1 (par le chip NECTAr développé par l’IRFU), une amélioration importante a concerné l’efficacité de la collection de lumière des caméras.
Le LLR a ainsi assuré le remplacement de tous les collimateurs de lumière, ou « cônes de Winston », placés devant les photomultiplicateurs des caméras.

Après quatre ans de développement, de test, de production et de déploiement, c’est le dernier grand jalon du programme d’amélioration de H.E.S.S. I.

Ce succès est également un test important pour l’observatoire gamma-rayon de la prochaine génération, le Cherenkov Telescope Array CTA, qui utilisera la même technologie de caméra.

JPEG - 1.8 Mo
Les nouveaux cônes de Wilson
JPEG - 1.8 Mo
La caméra du télescope 3 équipée des nouveaux cônes de Wilson
GIF - 1.3 Mo
Images des nouvelles caméra de H.E.S.S. 1

*-online.org mac online casinos offline